Eric Demelis

Dessinateur

Bouffons, clowns tristes, fous avec leur bonnet à grelots et leur marotte, ils sont dotés de protubérances ou de cornes dont on se saurait dire si elles sont organiques ou appartiennent à des masques qu’ils porteraient.
À moins que ce ne soient des marionnettes, de celles dont Claudel écrivait « La marionnette est une parole qui agit. » Car ils agissent, c’est indéniable, même si leur but reste difficilement identifiable.
Ils veulent peut-être nous mettre en garde contre un excès de cette sage rationalité dont Érasme déclarait « C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. »

press to zoom

press to zoom
1/1

Soir de carnaval

70x80cm

Dessin, encre

06 01 76 38 28