Audrey Bastard

Plasticienne

… « Non loin du canal, la lumière du matin rehausse un temps le jaune de la bannière portée par
l’unique servante puis divulgue le bleu du carreau de faïence qui repose sur l’établi. Le sage artisan, lui,
polit méticuleusement des lentilles pour lunettes et microscopes sous le regard du dieu qui ne juge ni ne
condamne. »
Daniel KAY, SPINOZA extrait de Tombeau de Jorge Luis Borges suivi de Autres stèles
Pour l’occasion, Audrey Bastard convie la plasticienne Laure Neumann. Ces deux artistes confirmées
vous proposent de venir apprécier le fruit artistique de leur rencontre qui a conduit à l’élaboration de 2
pièces réalisées en “quatre mains”. Les œuvres, au sens large du terme, sont ainsi collectives et
collaboratives, chaque artiste apportant en résonance, savoir-faire, interrogation, accompagnement et
éclairage sur le travail de l’autre, et réciproquement

press to zoom

press to zoom
1/1

Détail vibratoire sur l’établi

photographie numérique 2022

06 10 68 11 32