Audrey Bastard

Si l’art est un merveilleux compagnon de vie, la pratique artistique se révèle être une formidable compagne dans les épreuves d’une vie post-traumatique. En témoignent les dessins et peintures à l’encre de cette artiste qui soudainement n’a plus pu exercer la sculpture. À 41 ans, elle revoit alors toute sa pratique en s’appuyant sur l’Art-thérapie.

Un tournant remarquable et poignant dans l’exploration de la thérapeutique et la sublimation jusque sur le papier où formes et couleurs n’ont de limites que les bords de la feuille, sans règles prédéfinies.

« C’est la première fois que j’ouvre l’atelier au public en quatre ans.

J’ai hâte d’accueillir et recueillir les réactions de chacun sur le travail accompli ! »

  • Instagram
Neuropathies sans nom (2019) -Bastard Audrey.jpg

Neuropathies sans nom (2019)

Dimensions: 100 x 80 cm -Techniques: Encres aquarelles et acryliques sur papier trouvé